Société

Janvier 2020

Le 31 janvier 2020

Lundi à Zone franche : Est-ce vrai qu’on ne peut plus rien dire?

Dire ce que l’on veut, où on veut, quand on veut. Les limites de la liberté d’expression au Québec nous en empêchent-elles? Lundi à 21 h à Télé-Québec, les animateurs de Zone franche, Isabelle Maréchal et Raed Hammoud posent la question  : est-ce vrai qu’on ne peut plus rien dire?

La liberté d’expression est le droit fondamental pour tout individu de communiquer ses opinions. Elle permet à chacun de manifester ses idées et ses croyances, aussi impopulaires, offensantes ou contestataires soient-elles. Récemment, des événements ont fait réagir et réfléchir. L’humoriste Mike Ward a perdu son procès pour diffamation contre Jeremy Gabriel et envisage de porter la cause en Cour suprême. L’auteur Yvan Godbout a été accusé au criminel de production et de distribution de pornographie juvénile, pour des passages de son roman Hansel et Gretel. Il est temps de se demander où se situe la limite. Alors que la Charte des droits et libertés et de la personne du Québec fêtait ses 40 ans en 2015, un sondage de la firme Léger révélait que 3 Québécois sur 4 affirmaient pouvoir parler, écrire et publier librement. Cinq ans plus tard, certains considèrent que la pression sociale et la rectitude politique minent la diversité du discours public. D’autres sont d’avis que la liberté d’expression ne s’est jamais aussi bien portée, car de plus en plus de personnes peuvent exprimer leurs opinions. Alors, est-ce vrai qu’on ne peut plus rien dire?

***LES INVITÉS EN CERCLE***

Patrick Senécal, auteur et scénariste
« On ne peut pas arrêter quelqu’un pour avoir écrit quelque chose qu’il a inventé. Ça n’a pas de sens. »

Judith Lussier, autrice
« Je pense qu’on est dans une culture de la redistribution des pouvoirs. Je pense qu’on est en train de faire ça, puis ça nous bouscule.  »

Me Julius H. Grey, avocat
« Pour moi, l’œuvre, même si elle est autobiographique, même si c’est quelque chose où quelqu’un décrit une chose terrible qu’il a faite, ne devrait pas être proscrite. »

Émilie Nicolas, anthropologue et chroniqueuse
« Quand des gens qui sont admirés au Québec […] vont dans l’insulte plutôt que dans l’argumentaire, des gens qui sont populaires qui font ça, ça envoie un message. Ces comportements-là, ils sont imités, et on finit par créer une culture. »

Erich Preach, humoriste
« Prendre une joke hors de son contexte et l’exposer hors d’une salle, ce n’est plus faire de l’humour, ce n’est plus faire de l’art, et c’est ça qui a été fait, et c’est ça le problème. »

Richard Martineau, animateur et chroniqueur
« Moi, j’ai dû déménager au mois de décembre parce que ma vie était vraiment en danger. Pour vrai, les policiers me l’avaient dit. Là tu te dis, mais attends minute, je fais rien qu’écrire une opinion, calmez-vous tout le monde. »


***LE TÉMOIGNAGE***

Gilles Proulx, chroniqueur, auteur, animateur et globetrotteur
« On est libre de dire, à peu près, oui, ce qu’on veut. On est libre de se fâcher contre le chaudron, mais pas contre le fabricant du chaudron. On est libre de dire des inepties pendant des heures de temps, sans mettre le doigt sur la blessure. »


Diffusion | Lundi 21 h, en rappel le jeudi à 22 h
Émission offerte tout le temps sur telequebec.tv
zonefranche.telequebec.tv | Facebook | Balado
Une production signée URBANIA

***

À propos de Télé-Québec
Télé-Québec est le média public à vocation éducative et culturelle du Québec. Multiplateforme, Télé-Québec propose une programmation unique qui a pour but de cultiver le goût du savoir, de favoriser l’acquisition de connaissances, de susciter la réflexion, de promouvoir la vie artistique et culturelle d’ici ainsi que de refléter les réalités régionales et la diversité du Québec. Outre son siège social établi à Montréal, la Société compte 10 bureaux régionaux. On peut suivre Télé-Québec sur Facebook, Twitter et Instagram. telequebec.tv

-30-


L’émission est offerte aux médias avant la diffusion. Faites-en la demande ici.

Source : Relations de presse

Retour à la liste des communiqués