Société

Décembre 2020

Le 15 décembre 2020

Nathalie Petrowski se questionne sur la liberté de création avec Touche pas à ma culture?

Depuis des années, la journaliste culturelle Nathalie Petrowksi est témoin de l’élan créateur québécois. Pourtant, récemment, elle a été soufflée de voir des auteurs, des metteurs en scène, des réalisateurs québécois être accusés de racisme, d’appropriation culturelle et même d’immoralité dans leurs œuvres. Avec son documentaire Touche pas à ma culture?, diffusé à Télé-Québec le mercredi 6 janvier à 20 h, elle propose d’explorer les phénomènes globaux de la liberté de création et de l’appropriation culturelle sous différents angles.

Nathalie Petrowski rencontre des artistes, des créateurs, des auteurs pour comprendre comment on peut justifier une forme de doctrine portée, certes, par un souci d’égalité et de justice sociale, mais qui renvoie à une rigidité qui confine à l’étouffement, surtout dans le champ de la création.

« Je ne peux pas croire que, pour avoir écrit un roman dans lequel je dénonce des actes barbares commis par des montres, on m’accuse », confie Yvan Godbout, auteur du roman Hansel et Gretel, ayant été accusé de production de pornographie juvénile pour son récit fictif. « Je trouve que nous sommes revenus à une ère un peu puritaine. [On essaie] de mettre des balises pour lisser ce que l’on retrouve dans les arts présentement. »

« Il faut continuer à parler pour les autres pour qu’ils voient ce qu’on comprend d’eux. Là, on nous dit : “Vous comprenez tout mal de nous, alors le silence serait préférable”. Oh, moi je ne pense pas, non! » souligne l’écrivaine Catherine Mavrikakis.

« On ne veut pas une intégration, on veut de la place! Créer de la place, c’est céder du pouvoir et si on n’est pas prêt, si la société n’est pas prête à céder du pouvoir, il n’y a pas de changement », pense quant à lui, Manuel Mathieu, artiste peintre.

« C’est une conversation sur 20 ans, 30 ans. On ne règlera pas la question avec quelques articles de journaux ou manifestations. On n’est pas obligé d’être d’accord, mais je trouve que nous sommes obligés d’écouter », affirme pour sa part le metteur en scène Serge Denoncourt.

Nathalie Petrowski conclut en se demandant dans vingt ou trente ans, quel regard nous porterons sur les questions qui polarisent en ce moment le monde culturel québécois. L’histoire nous le dira.

***

Informations de production :
Idée originale, autrice et recherchiste : Nathalie Petrowski
Intervenants : Stéphane Bergeron (député), Yvan Godbout (auteur), Jean-Philippe Marcoux (avocat), François Doucet (Éditions ADA), Nycolas Doucet (Éditions ADA), Ethel Groffier (essayiste), Brigitte Haentjens (metteure en scène), Catherine Mavrikakis (écrivaine), Mélanie Demers (chorégraphe), Manuel Mathieu (artiste), Christian Bégin (comédien), Serge Denoncourt (metteur en scène), Pascale Drevillon (actrice), Amadou Sadjo Barry (professeur de philosophie), Isabelle Doré (autrice), Kristin Molnar (violoniste), Chloé Ste-Marie (chanteuse), Joséphine Bacon (poétesse), Éric Bédard (historien), Caroline Fourest (journaliste)
Réalisatrice : Nathalie Petrowski
Conseiller à la réalisation : Jean-François Poisson
Productrice principale : Marie-Christine Pouliot
Productrice : Stéphanie Thibault
Production : Attraction Images – Québec, 2020

***

À propos de Télé-Québec
Télé-Québec est le média public à vocation éducative et culturelle du Québec. Multiplateforme, Télé-Québec propose une programmation unique qui a pour but de cultiver le goût du savoir, de favoriser l’acquisition de connaissances, de susciter la réflexion, de promouvoir la vie artistique et culturelle d’ici ainsi que de refléter les réalités régionales et la diversité du Québec. Outre son siège social établi à Montréal, la Société compte 10 bureaux régionaux. On peut suivre Télé-Québec sur Facebook, Twitter et Instagram. telequebec.tv

-30-

Télécharger la photo de Nathalie Petrowski et des grabs tirés du documentaire ici.

Un lien de visionnement est offert aux médias. Pour en faire la demande, cliquez ici.

Renseignements et demandes d'entrevue :
Danielle Brassard| 514 619-1887 |dbrassard@telequebec.tv

Source : Relations de presse

Retour à la liste des communiqués
­ Remonter en haut de la page