Société

Novembre 2018

Le 27 novembre 2018

Réseaux sociaux : pour le meilleur et pour le pire

Ce jeudi 29 novembre, Marie-Louise Arsenault et ses collaborateurs de Dans les médias, Arnaud Granata, Noémi Mercier et Raed Hammoud, proposent une émission spéciale entièrement consacrées aux réseaux sociaux et en profitent pour dévoiler les résultats d’un sondage exclusif réalisé en collaboration avec SOM sur le sujet.

Réseaux sociaux : pour le meilleur et pour le pire
Qu’ont changé les réseaux sociaux dans notre façon de nous informer et de nous divertir? Comment les Québécois utilisent-ils les réseaux sociaux? À quelle fréquence les consultent-ils? Quel est le réseau social le plus populaire? Quelles images ont véritablement marqué les réseaux sociaux au cours des dernières années?

Décodage | Ce que les réseaux sociaux ont changé dans les médias
Collaborateur invité : Paul Journet

Les journalistes passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, à défendre leurs articles et à interagir avec les lecteurs. Leur travail se passe-t-il maintenant plus sur Twitter que dans les pages de leurs publications? Qu’ont changé Facebook et les autres réseaux sociaux dans la façon de faire du journalisme? Paul Journet, éditorialiste à La Presse, nous parle de sa relation amour-haine avec les réseaux sociaux, et notre collaboratrice Noémi Mercier parle de sa propre expérience de journaliste.

Vous n’avez pas tout vu | Réseaux sociaux : la liberté d’expression est-elle menacée?
Collaboratrice invitée : Lise Ravary

L’espace public est dans les mains d’entreprises privées comme Facebook ou Twitter, qui sont maintenant les arbitres de la liberté d’expression. L’enjeu du jour, c’est le « deplatforming ». Des figures de l’extrême droite (comme Milo Yannopoulos ou Alex Jones, de Infowars) se sont fait retirer leur accès à Twitter et à YouTube en raison du contenu de leur discours. Si certains applaudissent ces décisions, qui visent à limiter les discours haineux, les défenseurs de la liberté d'expression y voient un abus de pouvoir. Conversation sur le sujet avec la chroniqueuse du Journal de Montréal.

À quoi ça sert? | Les chasseurs de fausses nouvelles
Les géants des réseaux sociaux, comme Facebook, qui ont accéléré la dissémination des fausses nouvelles, tentent maintenant de corriger le tir en nommant des « correcteurs » et en engageant des ressources sans précédent pour lutter contre les fausses nouvelles. Trop peu trop tard? Les médias traditionnels, quant à eux, ont maintenant tous des journalistes affectés à la correction de fausses nouvelles. Mais est-il possible d’endiguer le flot d’infox?

Bêtisier | Ces vidéos qui deviennent virales
Comme notre sondage le démontre, les usagers d'Internet se servent surtout des réseaux sociaux pour se divertir. Qu'elles soient comiques, touchantes, choquantes, étonnantes, troublantes ou tout à la fois, les vidéos qui deviennent virales transcendent les classes sociales et les groupes d'âge. Nous vous présentons un montage des vidéos qui ont le plus circulé cette année, suivi d'une discussion sur ce qui crée la viralité.


Diffusion | Jeudi 21 h
Émission offerte tout le temps à telequebec.tv
danslesmedias.telequebec.tv | Facebook | Twitter
Une production signée Must Media

***
À propos de Télé-Québec
Télé-Québec est la chaîne de télévision publique à vocation éducative et culturelle du Québec. Elle propose une programmation unique qui a pour but de cultiver le goût du savoir, de favoriser l’acquisition de connaissances, de susciter la réflexion, de promouvoir la vie artistique et culturelle d’ici ainsi que de refléter les réalités régionales et la diversité du Québec. Outre son siège social établi à Montréal, la Société compte 10 bureaux régionaux. On peut suivre Télé-Québec sur Facebook et Twitter. telequebec.tv

–30–


Pour obtenir les photos de l’émission, cliquez ici.

Source : Relations de presse

Retour à la liste des communiqués